Comité Ouvert Citoyen


logo coc

CONFERENCE DE PRESSE

Mercredi 5 novembre à 14 h30 Salle 21 de la Mairie
CREATION D’UN COMITE OUVERT CITOYEN
VILLE DU BLANC

Lors des élections municipales de 2014, la Liste Ensemble pour Le Blanc a inscrit dans son programme la création d’un COMITE OUVERT CITOYEN à toutes les blancoises et tous les blancois qui voudraient s’investir dans la réflexion municipale.

POURQUOI CETTE PROPOSITION ?

On le voit aujourd’hui et depuis quelque temps plus encore, il y a souvent une incompréhension voire une vraie défiance qui s’installe entre les décideurs et les citoyens.

Les élus locaux qui sont engagés par des programmes électoraux prennent des décisions sans engager toujours une vraie concertation avec la population, elle-même traversée par des interrogations fortes, des courants de pensées et des analyses divers et variés.

Dans notre société qui évolue beaucoup avec de nouveaux modes de communication, il apparaît de plus en plus évident qu’il faut reconstruire des formes de démocratie locale permettant à la population de s’exprimer et donc aux élus de décider dans de meilleures conditions.

Aujourd’hui, la campagne électorale étant achevée, le temps étant venu de la seule gestion de la vie municipale, les élus de la majorité lancent cette initiative modeste, à l’échelle de notre cité , souhaitant que les élus de l’opposition s’y associent.

L’EXEMPLE DU COMITE DE DEFENSE DE l’HÔPITAL

L’idée de ce Comité consultatif vient de l’exemple local de la création fin 2011, du Comité de Défense de l’Hôpital qui a permis de mener une action exemplaire regroupant de nombreux citoyens, des élus locaux, des responsables socio-économiques, des personnels de l’hôpital, des responsables du mouvement associatif et des personnes militantes d’opinions différentes voire opposés. Ce fut un COMBAT CITOYEN. On voit aussi que pour défendre les salariés de FENWALL touchés ces jours-ci par un plan dramatique de licenciements, ce type de comité s’est aussi créé, dépassant les clivages.

UN EXERCICE CERTES DIFFICILE

Nous ne devons pas cacher pas la difficulté de l’exercice. Cette tentative est un pari car

  • ce Comité ne doit pas être un « conseil municipal bis » et ne doit pas être non plus une tribune, ni pour la majorité, ni pour l’opposition. Le Conseil a été élu : dans sa diversité, il doit assumer ses responsabilités et décider car il est issu du suffrage universel.
  • ce Comité ne peut pas être non plus l’opportunité de poser des problèmes à caractère strictement personnel ou de défendre un intérêt privé.
  • l’efficacité de cette structure tiendra à sa capacité à entendre et à donner des avis précisément non téléguidés. Ainsi, les citoyens ne devront pas être porteurs des thèses strictes de telle ou telle institution, association ou parti politique même si les apports seront et c’est souhaitable très divers. Le but est évidemment de dépasser ces types de clivages.
  • cette structure n’aura qu’un caractère consultatif. Aux élus de prendre en considération ce qui sera proposé.

Ce Comité sera un lieu d’échanges francs et courtois sur un certain nombre de sujets qui seront eux-mêmes définis par ce comité. Je suis convaincu que nombre de personnes sont prêtes à mettre leurs compétences, leur expertise ou leur bonne volonté au service de la vie locale.

.
DE QUOI PEUT- IL DEBATTRE ?

Les questions qui traversent tous les courants de pensée et qui concernent tous les habitants ne manquent pas.

Lors de la campagne, j’avais évoqué notamment, à titre d’exemples (sans que ces questions soient forcément à retenir) :

  • le civisme et les civilités : nous ne devons pas renoncer à corriger des comportements inadmissibles même si cela ne prend pas toujours un caractère de gravité important.
  • la préservation et la promotion de notre environnement.
  • l’action économique et la promotion de notre cité
  • les travaux en ville : comment définir une méthode plus efficace de concertation et d’information des habitants et riverains concernés par des travaux…etc

Ce ne sont là que quelques pistes concrètes pour lesquelles l’avis de citoyens peut parfaitement être pris en compte. On peut aussi imaginer la diffusion de documents, des visites de terrain, des visites de villes où des mesures intéressantes et innovantes ont été prises.
Bien sûr, ces propositions se feront à l’aune des possibilités financières de la commune.

Enfin, le Comite pourra s’adjoindre l’avis d’experts, de spécialistes sur telle ou telle question.

QUELLE METHODE ?

C’est le Comité qui les définira ; on peut imaginer des petits groupes de travail et de propositions avec la présence d’élus ; on peut imaginer un échange à l’échelle du grand groupe ; chaque personne viendra en fonction de ses centres d’intérêts et sur la durée souhaitée. Le Comité définira les fréquences des réunions afin que cela ne soit pas trop « dévoreur » de temps.

APPEL A LA CANDIDATURE AUPRES DES BLANCOIS DE TOUTES GENERATIONS

Je lance donc aujourd’hui un appel à celles et ceux qui, de toutes générations, auraient un peu de temps à consacrer à cette mission.
Les candidats peuvent se manifester par un courrier adressé au maire avec une petite lettre de motivation et d’engagement respectant l’état d’esprit ainsi défini et  indiquant déjà, pourquoi pas, des thèmes de réflexion possibles.
La date limite de candidature est fixée au 15 décembre et la première réunion aura lieu début de l’année 2015.

Cordialement,

Alain PASQUER
Maire du Blanc

Les modalités d’inscription