L’Etoile ferroviaire du Blanc


carton d'invitation.cdr

Si les premiers projets datent de 1846, ils ne se concrétiseront qu’à partir de 1880. La construction des voies et des infrastructures, gares, ponts et viaducs, durera plus de 20 ans. En 1903, tout est en place et Le Blanc est au centre d’un ensemble de voies ferrées rayonnant vers Poitiers, Châtellerault, Tours, Châteauroux et Limoges : l’étoile du Blanc. S’y ajoutent la ligne Le Blanc – Argent, le fameux « BA ». L’écomusée avec le concours de Pascal Reinhard, passionné d’histoire ferroviaire, qui, depuis plusieurs années, rassemble documents et photographies, vous propose de revivre cette épopée du chemin de fer qui a laissé des traces dans les mémoires mais aussi dans le paysage, avec le tracé de ses voies, ses gares et stations et, bien sûr, ses ouvrages d’art, ponceaux et ponts.